PROMOTION DE L’UTILISATION DU BOIS LEGAL

 Le MINFOF renforce sa stratégie

Le projet de cadre réglementaire fixant les modalités d’approvisionnement de la commande publique et privée en bois d’origine légale a été validé le jeudi, 24 mai 2018 à Yaoundé par le groupe de travail ad hoc y afférant, au cours d’une réunion présidée par l’Inspecteur Général du Ministère des Forêts et de la Faune, Pierre OBAM.

Au regard des statistiques publiées par le Centre d’Information Forestière (CIFOR),

il apparaît que face à la recrudescence de l’utilisation du bois d’origine illégale dans les marchés publics, il est urgent d’agir parce que, malgré tous les efforts consentis par le gouvernement et ses partenaires, on observe toujours une multitude des cas d’illégalité qui entravent la promotion de la gouvernance ainsi qu’une adéquation avec les engagements internationaux du Cameroun dans le cadre de l’APV/FLEGT. Donc, il faut aller au-delà de ce qui a été fait jusqu’ici pour essayer de réduire considérablement ce phénomène. C’est pour éviter entre autres au mieux, la perte des recettes fiscales par l’Etat, une mauvaise estimation de la marge bénéficiaire de la commande publique, qu’un groupe de travail ad hoc a été mis en place par une décision signée du 2 janvier 2018 pour accompagner le MINFOF dans la mise en œuvre de cette initiative dénommée ESSOR. Avec l’appui des représentants des partenaires bilatéraux à savoir la FAO et le CIFOR, cette instance composée de divers acteurs notamment les administrations publiques, les syndicats du secteur forestier et la société civile, a tenu sa deuxième   session à Mbalmayo les 17 et 18 avril 2018, dans la salle de conférence de l’hôtel Relais St André. Une rencontre présidée par Joseph NYONGWEN, Secrétaire Général du Ministère des Forêts et de la Faune, à l’effet de mener la réflexion sur une politique d’approvisionnement des marchés publics en bois d’origine légale. Il était également question d’élaborer un cadre réglementaire conjoint de promotion et d’utilisation du bois d’origine légale dans la commande publique au Cameroun. Un projet qui vise à accroître les ressources de l’Etat issue de cette nature éventuelle de recettes. Les administrations publiques notamment, le MINFOF, le MINMAP, et le MINTP susceptibles de soutenir cette Dynamique, étaient présentes à cette troisième session consacrée à la validation, en raison de leurs attributions respectives en lien avec la problématique soulevée. Le texte validé qui sera soumis à la Primature est présenté sous la forme d’un arrêté conjoint et structuré en treize (13) articles regroupés autour de quatre (04) chapitres.

                                                                                                                       Ernest MANGA  

Premier Ministère

Coat of arms of Cameroon.svg

Inscrivez-vous et recevez les nouvelles du MINFOF

Partenaires

sing_1.jpg
répliques de montres
Copyrigcht © 2015 Ministere des Forêts et de la Faune